Préquel - LA GENÈSE

La Prophétie du Monde :

« Lorsque le Flux s’inversera, alors viendra la Fin, Par la Fin régnera le Néant. Du Néant émergera le Flux.
Et le Flux à nouveau inversera son cours. Ainsi nomme-t-on le Destin de l’Existence. Un éternel Recommencement »

Au commencement, l’Univers n’était qu’une chose : le Néant, parcouru par une énergie invisible et immuable : le Flux.

Le Néant ne pouvait exister sans la matière, tout comme la matière ne pouvait exister sans le Néant. Alors le Néant chercha à combler le vide qui l’habitait.

Du Néant naquirent deux êtres :

  • Le premier se nomma Ao, Le Créateur.
    Il détenait la possibilité de manipuler le Flux à sa volonté pour créer la matière. Son pouvoir était celui de la Création. Ainsi, il pourrait combler le Néant à l’aide du Flux.
  • Le second se nommait Ru, Le Destructeur.
    Son pouvoir était celui de la Destruction. Ainsi, il pourrait ramener le Néant à son état d’origine et permettre au Flux de se renouveler éternellement.

Pour garantir l’Équilibre entre Création et Destruction et pour se protéger, le Flux donna naissance à une Entité Gardienne et Garante de l’Équilibre entre les Forces de l’Univers : Primordium.

Attendant son heure, Ru plongea dans un profond sommeil. Cependant, avant de sombrer dans ses songes, Ru donna naissance à deux Gardiens : Chronos, gardien de l’écoulement du Temps ; et Cosmos, gardien de l’Espace. Ainsi, aucune Création ne pourrait être éternelle et l’espace allouée à cette dernière ne pourrait être infinie. Ainsi toute chose pour apparaître devra un jour disparaître dans les champs de l’existence.

Ao se mit à l’oeuvre afin de remplir son rôle de Créateur. 

Cosmos créa, sous les ordres d’Ao, Trois Dimensions Fondamentales pour ordonner l’Univers: Les Plans.

  • Le Premier Plan fut le Plan des Ombres. Accueillant le Flux lui-même, le Plan des Ombres est le Plan le plus éloigné et profond de l’Univers.
  • Le Second Plan fut le Plan Onirique. Plan transitoire entre le Plan des Ombres et le Plan Matériel, il est l’intermédiaire où le Flux mute et se transforme en diverses énergies qui circulent et habitent l'Univers.Le Troisième Plan fut le Plan Matériel. Destiné à abriter toute choses, le Plan Matériel est où se trouve la matière.

Ao rédigea par la suite les Lois de l’Existence et de la vie

  • Toute chose, pour exister, est parcourue de Flux. Le Flux est présent en chaque chose, perceptible et imperceptible à la fois. 
  • La Vie est l’assemblage d’une Âme, d’un Esprit et d’un Corps. Du Flux émerge une Goutte d’Âme, elle est l’essence même de l’existence, reliant le Flux à toute chose, comme un point d’attache. Celle-ci quittera le Plan des Ombres pour rejoindre le Plan Onirique. Alors de nombreuses énergies flottantes (énergie spirituelle, émotionnelle) s’agenceront autour de cette Âme, formant ainsi sa protection, sa carapace : son Esprit. L’Esprit représente alors la capacité à ressentir, à comprendre et à penser, il est l’intermédiaire entre l’Âme et le monde extérieur, le traducteur entre l’énergie du monde physique et le Flux lui-même.
    L’ensemble constitué traversera le Voile séparant le Plan Onirique et le Plan Matériel à la recherche d’une Ancre Matériel, un Corps auquel cette nouvelle existence est destiné et auquel, par le Sang, se liera. 

Pour maintenir l’Équilibre et selon la volonté de Ru, le Lien entre le Corps et l’Esprit ne pouvait être éternel : à mesure que le Temps filera, le lien s’étiolera. 

Lorsque le Lien se brisera, l’Esprit et le Corps se sépareront, le Corps retournera au Plan Matériel, l’Esprit retournera au Plan Onirique et l’Âme reviendra dans la Rivière où elle a émergé.

Ces Lois écrites, Ao devait à présent créer des Corps pour accueillir les Esprits. 

Pour l’aider dans cette tâche, il invoqua 6 Esprits Élémentaires

  • Nox, l’esprit des Ténèbres.
  • Lux, l’esprit de la Lumière.
  • Ignis, l’esprit du Feu.
  • Aqua, l’esprit de l’Eau
  • Terra, l’esprit de la Terre
  • Ventus, l’esprit de l’Air

Ces Esprits devinrent les Outils de Ao pour agencer le Plan de la Matière. 

  • De Nox et de Chronos naquit Luna, Esprit de la Nuit et des Astres Lunaires.
  • De Lux de Chronos naquit Solar, Esprit du Jour et des Astres Solaires.

Ces deux enfants furent voués à symboliser l’écoulement du Temps sur le Plan Matériel.

Ne pouvant créer la Matière du Néant, Ao divisa son Être pour former Sept Graines, ces dernières germant et grandissant pour donner naissance à Sept Mondes Premiers vierges, composant la Constellation d’Etherion.

Au coeur de chacun de ces Mondes s’éveilla une Conscience, donnant naissance à Septs Entités portant le titre d’Oc. Les Descendants d’Ao eurent la tâche de préserver et de façonner les Mondes issus des fragments d’Ao.

  • Oc’Tenmaris nomma le Premier Monde Aoros ;
  • Oc’Tereboris nomma le Second Monde Eliänor 
  • Oc’Cartagis nomma le Troisième Monde: Serenbor;
  • Oc’Aeris nomma le Quatrième Monde: Iros ;
  • Oc’Tanmoris nomma le Cinquième Monde: Saërel;
  • Oc’Seris nomma le Sixième Monde : Obelioron
  • Oc’Eos nomma le Dernier Monde: Araendeli

Héritant des Outils de leur Père, les Oc’ les usèrent pour se façonner et accueillir les premières existences. Chacunes de ces Consciences reçut une part du Savoir de leur géniteur, créant des Corps selon leurs affinités diverses.

La Création de la Constellation d'Etherion remonte à, environ, 50 000 ans.

 

Chapitre I

Sur ces Mondes premiers commencèrent à naître les premières existences terrestres, créées par les pouvoirs des Esprits Élémentaires. D’abord, la flore, du plus fin des brins d’herbe aux plus imposants des arbres, puis la faune, du plus petit animal à la plus imposante des créatures. Chaque nouvelle Créations trouva sa place dans l’Univers. 

Cette Ere de Paix signa l’éveil de Ru. Lorsque ses yeux s’ouvrirent, le Flux s’altéra, traversé par une Onde. Certaines créations des Oc mutèrent, leur Existences Primaires se détournant de leur but originel pour suivre le chemin de la Destruction. C’est ainsi que naquirent les Léviathans, des Entités cherchant la dominance sur les autres Créations, poussé par un irrémédiable désir de dévastation. 

Pour équilibrer la balance, Primordium fit don aux Oc de Créatures capable de protéger leurs créations, tout autant puissantes que les Léviathans : les Dragons.

Un terrible affrontement opposa Dragons et Léviathans, s’annihilant mutuellement de part leur puissance parfaitement équitable. Pour la survie de tous, les Léviathans et les Dragons posèrent les armes et formèrent un Pacte : chacun possèderait son territoire et ni l’un ni l’autre ne se permettrait de pénétrer sur celui qui n’est pas le sien sous peine de déclencher un terrible cataclysme. Ainsi, les Léviathans Destructeurs et les Dragons Protecteurs purent cohabiter.

Peu à peu, les créatures de tous les mondes évoluèrent, grandirent, se développèrent. Certaines races et espèces commencèrent à former des clans, des civilisations. La Vie suivait le cours du Flux et des Lois. Parfois Ru, de son regard, provoqua de nouvelles Ondes qui causèrent de grands torts, poussant les Mondes à se relever, à se reconstruire et à renaître perpétuellement. Un éternel recommencement. 

Chapitre II

Pour certain, ce Cycle fut nommé Destin. Pour d’autres, ce Cycle fut nommé Fatalité. 

Sur Aoros, un Léviathan refusa de succomber à sa Fatalité. —-, ayant bien trop vécu et sentant son heure approchée, refusa son Destin lorsqu’il frappa à sa porte. Il osa ce que personne d’autre n’avait osé faire avant lui : il se tourna vers le Néant et rompit le lien entre son Âme et le Flux lui-même. Alors coupé du Flux et de son élan vital, —- n’existait plus, il n’était plus rien, il n’était que Néant, une Non-Existence inconcevable dans cet Univers. Bien vite, il tua et consomma les Âmes, les Gouttes de Flux à sa portée, chacune lui donnant la force de vivre tout en échappant aux Lois d’Ao. Il était misérable, affamé, et en proie à une souffrance si terrible qu’il en perdit son nom et son être, son esprit se distordant dans une chose uniquement mue par la faim et le désir de se rassasier.


Oc’Tenmaris ne put rester insensible face à la souffrance de la créature qu’il avait vu naître et vivre si longtemps. Il se présenta devant —— et lui proposa de mettre fin à ses souffrances, afin qu’il puisse à nouveau trouver la paix. Mais —-, face à la main tendue, ne put accepter son Destin et se retourna contre son Monde, tuant et dévorant Oc’Tenmaris jusqu’à ce qu’il ne devienne plus qu’une terre stérile incapable de se régénérer, sans Corps pour accueillir les Âmes nécessaire à la survie de ——. Les dernières Âmes peuplant Aoros se prosternèrent devant —-, le suppliant de leur laisser la vie. Il pensa alors à un moyen de se nourrir de manière plus durable que par la consommation de l’âme elle-même, voyant ses propres possibilités se réduire. Il préleva un fragment de son être et l’introduit dans le cœur des malheureux, se liant à eux à la manière d’un parasite, se nourrissant du Flux à travers eux, se satisfaisant quelques temps. 

Ainsi fut il capable de corrompre toute chose pour en faire une part de lui-même, tirant son nom nouveau : Corruption. 
Aoros ne pouvant satisfaire sa faim immense, il projeta à travers la Constellation d’Etherion des Noyaux en quête d’un hôte qui pourrait corrompre à son tour, et ainsi de suite. 

Chapitre III

Alors que —— rompait son lien avec l’existence, son acte produisit une Onde des plus étrange, conduisant l’apparition d’une nouvelle énergie d’un autre genre et outrepassant toutes les énergies connues à ce jour. Elle était si vive, si puissante et si belle qu’elle fut nommée à posteriori énergie de l’Existence. Une énergie si intense que même le Flux pliait en sa présence, si radiante qu’elle pouvait le repousser de son Aura. 

Cette Onde traversa tous les Êtres de la Constellation, laissant alors chez certains un fragment de cette énergie immense. Peu à peu, des pouvoirs s’éveillèrent, des Etres apprirent à manipuler cette énergie existenciel, mutèrent et s’élevèrent sous le nom d’un nouveau peuple : les Dréis

Les Dréis semblaient immunisé face aux Noyaux de la Corruption, leur Aura repoussant et affaiblissant les parasites. Bien vite, les Oc firent appelle à eux pour affronter les Hôtes Corrompus, leurs suivants et les Noyaux. 

Malgré leurs grands pouvoirs, le faible nombre de ces sauveurs face à diverses menaces n’était parfois pas suffisant. Ils repoussèrent trois Vagues de propagation au prix de leur sang et de leurs vie. Et plus aucune Vague ne vint ensuite. La Corruption, affaiblit de ses Noyaux détruit, sembla cesser ses attaques… Les Oc’ la pensèrent morte, ne pouvant tourner les yeux vers Aoros pour en attester dûment, cette dernière entourée d’un miasme oppressant. 

Demeurait alors Neuf Dréis survivants, sauveurs des Mondes et dont l’existence même était un mystère. Leur grande puissance pouvait en faire trembler Dragon, Léviathan et Oc’, si bien que la crainte de ces êtres s’enlisa dans le cœur de tous. 

Oc’Tereboris, gardien du premier monde suite à la chute d’Aoros, tendit la main aux Dréis pour les accueillir en son sein, à de nombreuses conditions. 

La première d’entre elle était de former un pacte : leur puissance ne pouvait être mise au service de la Destruction et à la voie de Ru. Pour s’en assurer et assurer la perpétuité des Êtres, les pouvoirs des Dréis serait lié à la confiance des Êtres en eux. Lorsque les Êtres manifesteront un sentiment de confiance, alors le sceau apposé sur leur pouvoir sera relâché. Si les Êtres ne témoignent aucune confiance en eux, leur pouvoir demeurera scellé. Ainsi cette relation serait une garantie pour éloigner les Dréis de la voie de Ru. 

Les Dréis acceptèrent ce marché à la condition que leurs souvenirs soient effacés, hantés par les massacres et les horreurs qu’ils avaient commis face aux Noyaux, condition qu’Oc’Tereboris accepta.

Pour sceller les pouvoirs des Dréis, il utilisa la puissance des six esprits élémentaires, ainsi que de celle des esprits du temps et de l’espace. De cette rencontre entre Dréis et Esprits naquirent les Dieux, Elianor recevant alors le titre de Berceau des Dieux. Enfin, le dernier Dréis fusionna avec Oc'Tereboris et devint le premier Avatar du Monde d'Elianor. 

Ces Dieux nouvellement nés reçurent un cristal, symbole du Sceau mais également source de Pouvoir issue de l’Esprit auquel ils étaient à présent liés. 

  • L’esprit de la Lumière, Lux, se manifesta sous la forme divine d’Ashera.
  • L’esprit de l’Ombre, Nox, se manifesta sous la forme divine de Yune.
  • L’esprit du Temps, Chronos, se manifesta sous la forme divine de Dephter.
  • L’esprit de l’Espace, Cosmos, se manifesta sous la forme divine de Kithar.
  • L’esprit de l’Eau, Aqua, se manifesta sous la forme divine de Nydia.
  • L’esprit de la Terre, Terra, se manifesta sous la forme divine d’Apheia. 
  • L’esprit du Feu, Ignis, se manifesta sous la forme divine d’Aorh. 
  • L’esprit de l’Air, Ventus, se manifesta sous la forme divine de Seborh.

Ainsi commença l'Ere Divine.